C’est quoi un krach boursier ?

Le jeudi noir à la Bourse de Wall Street de 1929 à New York a été le krach boursier le plus tristement célèbre. Ce phénomène n’est pas étranger et pourtant il est difficile à prévoir. Voici donc un petit tour d’horizon en vue de mieux cerner cet événement dévastateur.

En quoi consiste un krach boursier ?

Le krach boursier fait référence à l’éboulement des cours boursiers. Il apparaît durant une ou plusieurs séances boursières. Les termes « inattendu » et « brutal » sont indissociables à la définition d’un krach boursier. Au cours de la période de déflation, les acteurs veulent se débarrasser de leurs titres portefeuilles, c’est pourquoi ils multiplient les ventes. Paradoxalement, les acheteurs se raréfient et les ordres de vente font chuter les cours. C’est à cet instant que l’effet domino progresse, car les vendeurs pris de panique s’accroissent à mesure que les cours s’abaissent. Sont concernés les placements sur les valeurs mobilières ainsi que le secteur immobilier. Il existe 2 types de krach boursier : le krach larvé et le krach obligatoire.

Quelles sont les causes d’un krach boursier ?

La définition d’un krach boursier tient particulièrement au mot « krach » qui a été évoqué pour la première fois en 1873. Cette période a été marquée par une chute brusque et continue des bourses de Vienne et de Berlin. Le terme s’est ensuite vulgarisé durant les déflations successives de 1929, 1987 et 2000. Le krach boursier est lié à l’éclatement d’une bulle spéculative. Cette dernière parle d’un niveau de prix d’échange relativement supérieur à la valeur financière intrinsèque (ou la valeur réelle) de l’actif échangé. Un événement politique, économique ou social peut également être l’élément déclencheur de l’effondrement. Dans ce cas, l’acte a entraîné une prise de conscience généralisée des investisseurs, les poussant à des ventes paniques d’actifs

Quelles sont les conséquences d’un krach boursier ?

Le krach boursier met à mal le monde économique et le secteur financier. La crise économique devient inévitable dès lors que le phénomène s’installe. Le climat de confiance entre les institutions bancaires laisse place à un climat de méfiance. La tension monte entre tous les acteurs financiers et provoque une faillite des établissements les plus fragiles. Les entreprises font face à des difficultés financières. S’en suit une crise sociale marquée par une hausse significative du taux de chômage. Les rares individus ayant réussi à garder leur poste sont confrontés à une baisse des salaires. Par conséquent, le niveau de vie se détériore. Dans la définition d’un krach boursier, ce phénomène génère souvent une crise politique. Les acteurs tentent de sauver les entités bancaires par des stratégies de nationalisations ou de recapitalisation. Ces approches sont censées prévenir un éventuel effondrement du système financier. Un plan de relance de l’économie voit également le jour afin de sortir de la crise.

Astuces pour apprendre le trading en ligne
Quels sont les professionnels de la bourse ?